18 conseils et astuces

pour un pique-nique sans risque

24 août 2021

18 conseils et astuces pour un pique nique sans risque par la clcv touraine

Crédit photo : © Syda Productions- stock.adobe.com

Sur la plage, en campagne, en montagne ou dans un parc, le pique-nique fait incontestablement partie des plaisirs de l’été. Mais pour qu'il ne vire pas à l’intoxication alimentaire, des précautions s'imposent.

Une nappe posée sur le sable ou dans l'herbe, des sandwichs ou salades à partager, le ciel en guise de plafond et une brise caressante : nous sommes nombreux à raffoler des pique-niques. Mais nous ne sommes malheureusement pas les seuls. Les bactéries et autres germes trouvent également tout ce dont elles ont besoin pour s'épanouir dans nos paniers, entreposés parfois plusieurs heures dans la chaleur ambiante de l'été. Et plus l'attente sera longue, plus le risque sera grand puisque le nombre de bactéries double toutes les 15 minutes au-dessus de 4 °C. C'est ainsi que, chaque année à cette saison, les autorités sanitaires observent une recrudescence des cas de gastro-entérites et d'infections alimentaires. Pour les éviter et ne pas gâcher ce plaisir, voici quelques conseils et astuces.

Les aliments à éviter, ceux à privilégier

1. Les produits d'origine animale (viandes, poissons, crustacés, œufs, produits laitiers) ne peuvent intégrer un pique-nique qu'à condition d'être bien cuits, ceci afin de réduire la présence de microbes qui proliféreraient ensuite (notamment la salmonelle). Seules exceptions : le jambon cru (type Bayonne) et le saucisson sec. Une fois n'est pas coutume, optez pour les produits industriels que vous transporterez dans leurs emballages d'origine fermés (jambon, tranches de rôtis, pâté ou poisson en conserve, etc.). Les préparations à base d’œufs sont également à proscrire, à l'exception des œufs durs que vous laisserez dans leur coquille.

2. En accompagnement, des légumes crus (préalablement lavés et éplucher) pourront être préparés individuellement ou en salade composée.

3. Pour l'assaisonnement, privilégiez la vinaigrette (le vinaigre limitant le développement des germes) ou, là encore, les moutardes et mayonnaises industrielles (et en tubes plutôt qu'en bocaux). Ajoutez-les cependant dans vos sandwichs ou salades sur place, et non à l'avance.

4. Les fromages à durée d’affinage longue (comme les pâtes pressées de type emmental, gruyère, comté, etc.) sont préférables aux pâtes molles et aux fromages frais et, bien sûr, ceux à base de lait pasteurisé ou thermisé plutôt qu'au lait cru.

5. En dessert, fruits (préalablement lavés et emballés) et fruits secs, biscuits, gâteaux et barres énergétiques ne posent guère de problème, de même que les crèmes et compotes longue conservation.

La préparation

6. Que nous soyons malades ou non, nous portons tous en permanence sur notre corps des germes que nous pouvons déposer sur les aliments en les touchant. Avant de préparer son pique-nique comme pour n'importe quel repas, on se lave donc bien les mains avec du savon et on évite ensuite de se toucher, notamment le nez et la bouche.

7. Préparez votre pique-nique juste avant votre départ, à l'exception des aliments devant être cuits, refroidis puis réfrigérés (par exemple les pâtes ou riz d'une salade).

8. Lavez minutieusement les fruits et légumes. Préparez viande, poissons et autres aliments séparément, en utilisant pour chacun un couteau et une planche à découper propre, afin de limiter les risques de contaminations entre produits, et donc la prolifération des bactéries.

9. Emballez soigneusement chaque élément de votre pique-nique séparément dans un film alimentaire ou une boîte hermétique, là encore pour éviter les contaminations, et laissez-les au réfrigérateur jusqu'à votre départ. Des couvercles de différentes couleurs ou des étiquettes vous permettront de repérer les aliments plus facilement au moment du pique-nique.

10. Préparez les ustensiles dont vous aurez besoin, en vous assurant qu'ils sont bien propres et secs (l'humidité favorisant la propagation microbienne). Pensez également à prendre des sacs-poubelle pour ramener vos déchets, ainsi que des lingettes, gel ou spray pour le lavage des mains. Les gobelets pourront être également utilement marqués au nom de chaque personne, pour éviter les échanges, notamment dans le contexte de la Covid-19.

Le transport

11. Tous les aliments frais doivent être conservés dans une glacière. Assurez-vous au préalable qu'elle est bien toujours hermétique et nettoyez-la avec un détergent ou du vinaigre blanc.

12. Placez les plaques eutectiques ou des bouteilles d'eau congelées (les unes comme les autres doivent avoir séjourné au moins 24 heures au congélateur auparavant) dans le fond de la glacière. Mettez-y ensuite votre pique-nique en tenant compte de deux critères : la fragilité des produits et l'ordre dans laquelle vous allez les consommer. Autrement dit, placez les produits les plus fragiles (notamment ceux d'origine animale) au fond et ceux que vous mangerez en premier dans le haut. Moins efficaces, mais plus souples que les plaques, des poches hermétiques de glaçons pourront être utilement ajoutées en supplément entre les aliments ou sur le dessus.

13. Mettez vos boissons dans une autre glacière ou un sac isotherme, ce qui vous permettra, en cas de soif avant le pique-nique, de les attraper sans ouvrir la glacière (et donc sans déperdition de froid).

Le pique-nique

14. Lavez-vous les mains avant toute manipulation du pique-nique ou des ustensiles, de même que vos compagnons de pique-nique.

15. Ne posez pas d'aliments ni d'ustensiles alimentaires sur le sol ou une table, mais emportez avec vous un plaid ou tissu propre. Soyez également vigilant sur les insectes, et notamment les mouches, qui sont des vecteurs de contamination.

16. Ouvrez le moins possible la glacière et veillez à ce qu'elle soit soigneusement refermée après utilisation. Ne la laissez pas non plus au soleil.

17. Les restes peuvent être gardés seulement si la température de la glacière est toujours suffisamment froide pour permettre leur conservation. Si ce n'est pas le cas, jetez-les, sur place si c'est possible ou une fois rentré.

18. Pensez à laver votre glacière après l'avoir vidée.

 

Article écrit par la CLCV National

 

Nous soumettre un litige
Voir d'autres actus liées à l'alimentation et au bien-être






devenir adherent a la clcv touraine

 

Devenir Adhérent

1/ Vous bénéficiez d’accompagnement et conseil :
- Les permanences CLCV pour vous aider dans vos démarches
- Étude de votre dossier par un spécialiste de la CLCV
- Première consultation d’avocat spécialisé de 30 minutes offerte dans l’adhésion

2/ Vous contribuez à faire respecter les droits des consommateurs et usagers.

3/ Vous êtes informés régulièrement :
- Réunions de prévention
- Magazine Cadre de Vie
- Newsletters, site Internet avec informations exclusives réservées aux adhérents
- Réseaux Sociaux CLCV Touraine

 

Adhérer

 

Rejoignez-nous

Vous voulez vous rendre utile ?
Plus d’hésitation, rejoignez l’équipe de bénévoles de la CLCV Touraine !

Les activités à la CLCV sont très nombreuses. Pas besoin de compétences particulières, un engagement citoyen suffit.

Nous rejoindre



Retrouvez d'autres informations, actualités ou en savoir plus sur le ou la :